Bienvenue à Marseille

Pour sortir à Marseille, rendez-vous sur :

www.marseille-tourisme.com

Marseille, ville d'art et de culture

Notre-Dame-de-la-Garde

Perchée sur un promontoire rocheux de 160m d'altitude, la basilique veille sur la cité phocéenne et offre un panorama somptueux sur la ville, la mer et les montagnes avoisinantes. Construite au milieu du XIXème siècle, la « Bonne Mère » est surmontée d'une magnifique statue dorée de la Vierge. L'édifice de style romano-byzantin contient un grand nombre d'ex-votos très originaux en forme de bateaux, dont la plupart ont été réalisés par des femmes de marins. De superbes mosaïques, récemment restaurées, recouvrent le plafond de la nef et le dôme du chœur. La basilique accueille chaque année plus de deux millions de pèlerins.

Le Vieux Port

Lieu mythique de Marseille, c’est ici que les Phocéens débarquèrent en 600 avant J.-C. et installèrent leurs premiers comptoirs commerciaux. Les limites du port grec, ou Lacydon, s’étendaient bien au-delà du plan d’eau actuel. Du Vieux Port, part la fameuse Canebière, grande avenue percée au XVIIème siècle, entre le Vieux Port et l’église des Réformés. Elle doit son nom aux cordiers qui y tressaient le chanvre (canèbe en provençal). Si son lustre d’antan a disparu, le souvenir d’un âge glorieux, chanté en 1938 par l’opérette de Vincent Scotto, Un de la Canebière, demeure encore aujourd’hui.

Le palais du Pharo

Château construit en 1870 pour l'impératrice Eugénie sur les hauteurs du Vieux-Port, d'où l'on bénéficie d'un magnifique panorama sur le port de plaisance, et sur les bateaux de croisière qui font les trajets vers la Corse, et les pays du Maghreb. Offert par Napoléon III à la ville, le palais fut transformé en hôpital, puis devint l'annexe de la faculté de médecine. Il abrite aujourd'hui un centre de congrès et son jardin est ouvert au public.

Basilique Saint Victor

Fondée au début du Vème siècle par saint Cassien, un moine anachorète, en l'honneur de saint Victor, patron des meuniers et des marins. Des vestiges archéologiques attestent la présence d'une nécropole hellénistique datant du IIème siècle avant J.-C. Ses cryptes renferment de remarquables sarcophages antiques, païens et chrétiens. Détruite par les Sarrasins, la basilique fut reconstruite et dotée vers 1040 de belles fortifications qui lui donnent l'apparence d'une forteresse. Le 2 février, le jour de la Chandeleur, une longue procession remonte du Vieux-Port pour y déposer la statue de la Vierge noire, habillée d'or et de vert. Elle est bénie à cette occasion, ainsi que les navettes, petits biscuits secs parfumés à la fleur d'oranger, en forme de barque qui commémorent l'arrivée en barque de Marie Madeleine et de Marie Jacobé, la sœur de la Vierge.

La Vieille Charité

Conçu au XVIIème siècle, au cœur du quartier historique du Panier par le sculpteur marseillais Pierre Puget, c'est un chef-d'œuvre de l'architecture baroque. Ancien hospice, le corps de bâtiment est composé d'un quadrilatère percé d'arcades entourant une chapelle, elle-même surmontée d'une belle coupole. La Vieille Charité abrite deux musées, le Musée d'Archéologie méditerranéenne (la collection de l'ancienne Egypte est la deuxième de France, après celle du Louvre à Paris) et le Musée des Arts africains, océaniens et amérindiens.

Les forts Saint Jean et Saint Nicolas

A l'entrée du Vieux-Port se dressent les silhouettes massives de deux dispositifs de défense : le fort Saint-Jean au nord et le fort Saint-Nicolas au sud. Le premier est l'œuvre des Hospitaliers de Saint-Jean-de Jérusalem au XIIIème siècle. Au XVème siècle, il s'est vu adjoindre une monumentale tour carrée et, deux siècles plus tard, un fanal qui servait de vigie et de phare. L'édification des fortifications les plus récentes date de Louis XIV, de même que la construction du fort Saint-Nicolas. Jusqu'en 1944, un pont transbordeur joignait les deux rives du port. Depuis cette date, c'est le fameux ferry-boat qui fait la navette du quai du Port à la place aux Huiles, en face.

Le vallon des Auffes

Avec ses cabanons fleuris qui s'étagent sur ses flancs, ses barques traditionnelles sagement alignées en contrebas et ses restaurants à terrasses, ce minuscule port de pêche offre une atmosphère indescriptible et charmante. 

Les îles du Frioul, le château d’If

L'archipel du Frioul comprend quatre îles : Pomègues, Ratonneau, If et Tiboulen. Leurs calanques deviennent plus sauvages à mesure que l'on s'éloigne du port d'accostage, Port-Frioul. 
Le château d'If est une forteresse, comme posée sur l'île d'If. Conçue sous François 1er et terminée en 1531, elle devint très vite une prison où sont jetés galériens récalcitrants, puis de nombreux protestants au XVIIème siècle, les insurgés de 1848 et les communards de 1871. Le lieu a été immortalisé par le héros d'Alexandre Dumas, le comte de Monte-Cristo.

Les calanques

Les calanques de Marseille, petits fjords creusés par l'érosion dans un calcaire d'une lumineuse blancheur, offrent une succession d'aiguilles en dentelle, de vertigineux belvédères, de caps déchiquetés, de grottes ou de criques enchâssées au fond de fjords profonds, dont certaines ne sont accessibles que par la mer. Le massif des calanques s'étend entre Marseille et Cassis, sur plus de 20km de côte et 4km à l'intérieur des terres. Site classé, c'est un vrai paradis avec de somptueux points de vue sur les falaises, les criques et leurs eaux turquoise, l'immensité de la mer. Les principales calanques sont, en partant de Marseille jusqu'à Cassis, Callelongue, Marseilleveyre, Sormiou, Morgiou, Sugiton, En-Vau, Port-Pin et Port-Miou.

+33 (0)6 72 70 58 71

 
Un Mas en Ville 
7 rue des Bergers 13006 Marseille
accueil@un-mas-en-ville.com

© 2018 création Danielle Chaillot 

Photos : © François-Xavier Prévot, Photographe immobilier Marseille